Retour home
Avatar
Écrit par
blogueur
06 mai 2012 |  0 like   |  90 vues

Bilan du mois d’avril… une tonne de disques bleus à vous mettre sous les dents !

Après un mois de mars qui dansait avec le ridicule en terme de resorties toutes bleues, en avril on ne savait plus où donner de la tête. On commence la visite par quelques classiques : )

Le fleuve (image 5/5 et son 4/5)

Jean Renoir est à l’honneur et tout le plaisir est pour nous ! Ce classique de 1951, resté inédit depuis un bon bout de temps, est une leçon et un bonheur filmique qui marque son public et fera ronronner votre lecteur de disques bleus; vous avez dit must have ? Oh que oui ! Après, vous ferez un tour par le jardin fleurissant de bonus et vous aurez atteint le paradis.

Cul-de-sac et Répulsion (image 4/5 et son 3/5)

Deux métrage de Polanski sortent en haute définition (et de son chalet Suisse…) avec une image très plaisante mais que l’on aurait aimé moins granuleuse par moments. Pour les pistes sonores c’est le minimum syndical qui a été opéré. Bien heureusement on se consolera avec des bonus géniaux !

Will Hunting (image 4/5 et son 4.5/5)

Le désormais culte Will Hunting de Gus Van Sant, ayant révélé Matt Damon et Ben Affleck, est disponible dans une édition et un pressage forts réussis. A (re)découvrir de toute urgence !

La vie est belle (image 4/5 et son 4/5)

Une image magnifique, des pistes sonores divines et des bonus en pagaille, voilà qui brossera tous les amoureux de Benigni et de sa « Vie est belle », dans le sens du poil.

American Psycho (image 4.5/5 et son 4/5)

Adapté du livre éponyme, ce métrage avec Christian Bale aura su conquérir son public durant ces 12 dernières années. Et si les amateurs du matériau d’origine ne trouveront toujours pas leur compte, les fans du film seront aux anges en mettant la galette dans le lecteur, tant la qualité est, en tous points, exemplaire !

Joyeux Noël (image 4.5/5 et son 4.5/5)

C’est effectivement Noël quand on découvre cette splendide réédition qui fera frémir de plaisir ceux qui voudraient redécouvrir sous un jour nouveau cette merveilleuse (et inspirée de faits réels) histoire de guerre ! De l’image au piqué renversant, au son d’une précision folle, en passant par des bonus fort complets, ce disque est un régal dans son genre !

Candyman (image 3/5 et son 2.5/5)

Un des films d’horreur les plus réussi de l’histoire débarque en blu-ray… avec à l’arrivée une déception certaine ! Une image dont on sent qu’elle a bêtement été passée au réducteur de bruit et à la moulinette HD ainsi qu’un son qui manque de panache, prouvent que ce n’est pas en mettant des moufles que l’on fait un bon disque bleu ! Et, malheureusement, les bonus ne relèvent en rien le niveau !

Titanic (image 4/5 et son 4.5/5)

Si la version de James Cameron est un des films les plus vus au monde, cette version en noir et blanc (de 1953) a aussi son mot à dire en ce qui concerne son histoire d’amour. Par contre au niveau effets spéciaux, on est TRES loin du blockbuster de l’auteur de Terminator. Si les qualités visuelle et sonore sont bien au rendez-vous, les quelques bonus (seulement en vo !), eux, sont plus que discutables…

Le plus grand cirque du monde (image 4/5 et  son 4/5)

Si le film est une ode au cirque et à son univers, le tout manque cruellement d’implication et de moments forts pour accrocher ses spectateurs. En ce qui concerne la qualité de la réédition, elle est excellente et offre des couleurs resplendissantes et un son VO de très bonne tenue qui ravira les nostalgiques de ce film de 1964. Avec, de plus, des bonus explicatifs sur le tournage et ses aléas prenants.

La trilogie du Sabreur Manchot (image 4.5/5 et son 4/5)

Le seul problème avec ce coffret est qu’il n’est disponible que via le site internet fnac.com car ici, de l’image profonde aux bandes sons immersives en passant par des bonus complets, le travail d’orfèvre réalisé sur ces trois films du Hong Kong des années 67 à 71 est remarquable.

L’aventure du Poseidon (image 3.5/5 et son 2.5/5)

Un des premiers films catastrophe de l’histoire qui offre un divertissement toujours agréable à prendre malgré quelques longueurs pesantes. Pour l’image, dommage que le rendu soit poussé vers une définition trop piquée qui donne un aspect carton pâte à certains décors (drôle sans le vouloir…). Le son est d’une platitude décevante qui fait perdre de son mordant aux scènes choc, encore plus dommage ! Fort heureusement, les bonus sont présents, et en nombre !

Le voyage dans la lune (image 3/5 et son 4/5)

Mais pourquoi les éditeurs de ce film du magicien Georges Melies n’ont-ils pas voulu mettre la version originale remasterisée de ce court-métrage d’anthologie ? Il faut savoir que les couleurs n’ont jamais été faites par le réalisateur et que la musique de Air, bien qu’excellente, déforme la nature même de ces 16 minutes qui ont changé la face du monde (aussi celle de la lune) du 7ème art. Alors oui, les bonus sont plus que complets et on prend beaucoup de plaisir à écouter les différents intervenants comme Jeunet, Hazanavicius ou encore Gondry; mais le sentiment de viol est tel sur le métrage que l’achat en devient désagréable.

Angoisse (image 3.5/5 et son 3/5)

Une oeuvre puissante mêlant avec brio angoisse et terreur dans une édition lui rendant enfin ses lettres de noblesse. Le giallo italien en force, à ne manquer sous aucun prétexte pour les amoureux des films d’horreur. D’autant plus que la qualité visuelle est très bonne et vous fera redécouvrir ce film les yeux grands ouverts. De plus, avec une géniale salve de bonus prolongeant l’histoire !

Mondowest (image 3/5 et son 2/5)

Le premier film du génial scénariste Michael Crichton (Jurassic Park…), est une petite perle de science-fiction qui a enfin droit à une édition en DVD et BR. Alors même si l’image et le son ne sont pas exempts de défauts, loin de là, le bonheur que constitue la découverte de ce métrage suffit amplement à justifier son achat. Il faut signaler que les disques ne comportent aucun bonus et c’est bien dommage.

Le coup de coeur du mois est attribué à l’exceptionnel Hugo Cabret de Martin Scorsese.

Pour la bataille son/image, c’est à nouveau Hugo qui rafle la mise ! Autant pour ses envolées sonores exceptionnelles que pour ses plans d’une beauté à se damner (une démo de tous les instants !), il domine ses concurrents et ce, avec les honneurs !

Leave a Comment