Retour home
Mohamed
Écrit par
blogueur Game
23 novembre 2014 |  0 like   |  2 vues

Lavilliers : Temoignage « Acoustique » attendu le 24 novembre à la Fnac !

 

On aime tous les voyages, ils nous permettent de vivre dans un environnement étranger, de découvrir une nouvelle culture, civilisation, visiter des monuments, gouter aux spécialités locales, puis à notre retour, nous témoignons à nos proches nos sentiments, photos, vidéos, nous les faisons en quelque sorte voyager mais cela reste dans le contexte familial. Mais parfois les vacances ne sont pas ce qu’elles sont, loin des hôtels en ville, au bord de mer ou club Med, certains voyageurs nous rapportent des images et témoignages, leur vécu, expériences parmi le peuple et je pense très précisément à un immense auteur, compositeur, interprète, qui puise son inspiration lors de ces voyages et qui fête aujourd’hui ces 40 ans de carrière !

 

Tout n’a pas été simple dans la vie de Bernard Lavilliers, enfance difficile, mauvais élève et adolescent rebelle, il aurait pu être gangster, faire le métier de boxeur, mais à travers toutes ces rencontres musicales ( entre autre Gainsbourg, Ferré, Ray Barretto, grand percussionniste, maitre de la salsa et chef d’orchestre new-yorkais ), il poursuit ses voyages puis fini par choisir le chemin poétique et tant mieux car Lavilliers est ce qu’on appelle un artiste à part, un rebelle au grand cœur qui erre depuis l’âge de dix-neuf ans à travers le monde ( Brésil, New York, Jamaïque, Sénégal, Congo ) dont il se marque des lieux et du peuple. Il pose ses valises dans les pays qu’il aime, s’en imprègne, observe et en rapporte ce qui l’a séduit ou non, il évoque ce qu’il a pu ressentir à travers ses textes, il dénonce, accuse et dis ce qu’il pense avec poésie et acidité. Pour exemple, « Samedi soir à Beyrouth« , son dix-huitième album fut écrit dans la capitale libanaise alors qu’il visite des amis. La chanson qui donne le titre à l’album évoque ce qu’il a pu ressentir à ce moment-là. C’est ce qu’on aime chez lui et c’est avec grand plaisir que je lui souhaite au nom de tous et à travers ce blog , un joyeux anniversaire pour ses 40 ans de carrière.

 

Pour son prochain album Acoustique attendu le 24 novembre, l’artiste français nous revisite certains de ses titres en compagnie de plusieurs invités prestigieux qui ont tous répondu présents, pour l’accompagner, Catherine Ringer ( idées noires ), Jean-Louis Aubert ( on the road again ), Oxmo Puccino ( les barbares ) et Faada Freddy sur ( Melody Tempo Harmony ). Un disque regroupant ses morceaux les plus populaires avec au programme certains titres dont Fensch Vallée, Manilla Hotel, Betty, Traffic, Noir et Blanc ( écoutez les paroles, c’est du grand art ! ). Autrement dit, ce n’est pas un simple best-of qu’il a concocté pour cette fin d’année, mais un écrin épuré pour des titres connus, enregistré essentiellement avec des guitares, un piano, une batterie et une contrebasse, l’album porte bien son nom et nous présente ainsi une parenthèse assez intimiste et chaleureuse de l’artiste, la voix et les textes font le reste….

 

Il sera récompensé lors des victoires de la Musique en 2011 pour l’album de chansons « Causes perdues et musiques tropicales »
Ce titre d’album viendrait d’une conversation entre lui et l’ancien président de la république française François Mitterrand qui lui demandait un jour ce qu’il faisait en ce moment, Bernard Lavilliers lui répondit alors, comme d’habitude qu’il chantait « pour les causes perdues et les musiques tropicales », bien plus tard, il se souvenu de cette conversation et décida de choisir cette phrase comme titre de son dix-neuvième album studio, sorti le 15 novembre 2010, un très bel album dont on connait la suite…..

 

Je résumerais donc un peu les chansons de Bernard Lavilliers comme des guides de voyages, un peu notre guide du routard musical qui prend son inspiration de ses voyages et nous ramène ses expériences vécues, ses nombreux témoignages qui dénoncent parfois l’injustice, les dictatures. Voix grave, diction claire, c’est un vrai plaisir de l’écouter et j’invite nombreux d’entre vous qui ne connaissent pas encore son univers musical à découvrir cet immense artiste, et sans modération !

 

 

CD Les 100 plus belles chansons ( disponible dans votre Fnac )

Unknown

 

Escales, Destins et voyages d’un chanteur de passage  ( Livre )

30 escales, 30 chapitres, 30 chansons, pour découvrir l’univers de Bernard Lavilliers

Unknown

 

 

« Les mains d’or » extrait de l’album « Acoustique » Sortie le 24 novembre

 

 

 

Bernard Lavilliers & Catherine Ringer – « Idées noires »

Leave a Comment


quatre + 16 =